• A genoux?

     

    Certes, vous m'aurez fait mettre un genou à terre,

    Cherchant sans aucun doute à ébranler ma foi,

    Trop étriqués dans vos jugements arbitraires,

    Jaloux que vous étiez de je ne sais trop quoi.

     

    Quelle opportunité, je n'en suis pas peu fière,

    De faire ainsi ma cour à ce charmant minois!

    Désolée pour l'humour, pardon de vous déplaire

    En affirmant que c'est à vous que je le dois.

     

    Mon âme vous sera pour toujours insoumise.

    A vos agissements, quelque peu réfractaire,

    Si vous le désirez, je puis doubler la mise

    Pour une position propice à la prière.

     

    Que m'importe que vous continuiez vos bêtises,

    Je ne vois pas la vie comme un chemin de croix.

    Le Soleil et l'Amour en mon cœur s'éternisent.

    Vous devriez essayer, entre vous et moi.

     

    L.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :