• Dites-moi que vous ne m'avez pas oubliée.

     

    A double clés m'auriez-vous fermé votre porte

    Définitivement ou bien puis-je espérer

    De n'être pas encore à vos yeux déjà morte,

    Ou telles vos larmes, à jamais oubliée?

     

    Je ne sais pas si c'est ce silence radio,

    Jeté vulgairement ainsi qu'un détritus,

    Ou cette simili tolérance zéro

    Au monstre que je suis, qui me blesse le plus.

     

    Je n'ai sans doute pas suffisamment souffert,

    Et j'ignorais que pour gagner son paradis

    Le passage obligé est de vivre un enfer.

    Comment l'Amour peut-il être à ce point maudit?

     

    C'est fou comment nos peurs trop souvent nous abusent.

    Moi, j'attendais de vous une belle Amitié,

    Et d'endosser pour moi ce beau rôle de Muse,

    Vous qui êtes mon double et non pas ma moitié.

     

    Si vous les aimez, n'attendez pas que mes rimes

    Défleurissent ni que mes mots ne s'asphyxient,

    Que nos existences ne tombent dans l'abîme,

    Un rien de vous saurait nous redonner la vie.

     

    Je vous en prie ne me fermez pas votre porte

    Et ranimez en moi cet espoir d'espérer

    De n'être pas encore à vos yeux déjà morte.

    Dites-moi que vous ne m'avez pas oubliée...

     

    L.


  • Commentaires

    2
    Mardi 31 Mai 2016 à 09:02

    Merci Patricia de ce soutien moral. C'est vrai, personnellement, plus que n'importe quoi, le silence me tue, surtout le sien.

    Très belle journée à toi et gros bisous.

    L.

    1
    Lundi 30 Mai 2016 à 18:21

    Bonjour L,

    Certains silences peuvent tellement ressembler à de l’indifférence qu'on finit par ne plus savoir ce qu'ils sont réellement :

    Silence volontaires ou involontaires!

    Silence par peur ou par crainte de ne pas savoir comme avouer des sentiments au point qu'on préfère ne rien dire!

    Silence par amour ou par désamour!

    Silence par gène, honte, trouble ou bêtise!

    Si l'autre savait à quel point les silences font parfois souffrir alors peut-être qu'il oserait dire les choses car, parfois, il vaut mieux un "je ne veux plus te voir" qu'un silence qui laisse trop de place à une bien triste imagination.

    Gros bisous L et prends soin de toi.

    Un gros bisous à Caramel, Griotte et Pitille.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :