• Songe fou

     

    Si parfois je divague en parlant de l'amer,

    Une nouvelle fois, ne fusse la dernière,

    Comme en un songe fou, courir après ce rêve

    Qui s'obstine à me fuir, sans relâche et sans trêve.

     

    Mon esprit se souvient de ce jour impromptu

    Où, soudain, dans ma chambre, elle m'est apparue,

    Faisant renaitre en moi, ainsi qu'une étincelle,

    Ce lunatique espoir, qui, dès lors, me harcelle.

     

    Faudrait-il proscrire toute initiale fois,

    A défaut du possible à inhiber l'émoi,

    Pour qu'il n'y en ait plus, désormais, de dernière,

    Que je n'ai jamais plus à regretter l'hier?

     

    S'agissait-il en fait d'une conspiration

    A l'encontre effarant de mes inspirations,

    Où votre indifférence a fait la différence?

    Mais qui, mais qui fera taire enfin ce silence?

     

    Que l'on m'extrait d'un trait de ce songe aberrant

    Pour une vie banale et vide, sans tourment,

    Me réveillant enfin, d'un sursaut de conscience,

    Du décor endeuillé sans fin de votre absence…

     

    L.

     


  • Commentaires

    2
    Mardi 28 Juin 2016 à 11:30

    Merci à toi Patricia.

    Très belle journée à toi également.

    Gros bisous.

    L.

    1
    Lundi 27 Juin 2016 à 17:08

    coucou L,

    Chaque amour apporte une première et une dernière fois mais quand l'amour porte un grand "A", alors on ne voudrait qu'il soit qu'une suite de première fois du premier au dernier jour.

    Gros bisous L, et j'espère que tu vas bien.

    Belle semaine à toi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :