• Dix tractions sonnées

     

    Quelle âme reviendrait ardemment me distraire

    Dans mes heures perdues de leur vide implacable,

    D'un habile et coquin frissonnement de l'air,

    Afin que l'émotion redevienne palpable.

     

    Quelle femme, d'un coup de pinceau bien pensé,

    Egayerait ma vie d'amour et de lumière,

    Diluant dans l'oubli les songes insensés

    De souffrance inutile et les regrets d'hier.

     

    Qui viendrait ranimer toute l'inspiration,

    Bouleversant de simples touches de couleurs

    Ce quotidien terni qui n'est plus qu'illusion

     

    En le remaquillant d'un soupçon de bonheur,

    D'une pincée de joie, même un brin éphémère…

    Quelle âme reviendrait ardemment me distraire.

     

    L.

     

     


  • Commentaires

    4
    Dimanche 6 Août à 10:13

    Etre dans l'intention est un énorme pas sur le Chemin de la quête ....Je découvre avec plaisir ....Merci .....Au plaisir de se lire ...Betty...Harmony

      • Lundi 7 Août à 10:46

        Bienvenue dans mon jardin poétique et merci de votre commentaire.

        Belle journée à vous.

        L.

    3
    Mardi 1er Août à 16:15

    Très beau. Bravo !

      • Vendredi 4 Août à 11:59

        Merci à vous et très belle fin de journée. Amicalement. L.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :