• N'est-elle pas belle la vie?

     

    A quoi sert d'aiguiser des aveux déguisés

    Là où ne survit que ta présence infidèle?

    L'amour ne promettait-il pas d'être éternel,

    Et apte, plus que tout, à nous socialiser.

     

    La vie est belle mais, nous, qu'en avons-nous fait,

    De notre négativité et ses méfaits,

    Prenant le mauvais pli de ce monde imparfait,

    Nous laissant bêtement en subir les effets.

     

    Et m'acclimaterai-je un jour à tes absences

    Dans le froid de ces nuits d'insomnies illusoires

    Où le rêve se meurt, tout à son désespoir,

    Laissant s'évaporer l'essence de nos sens?

     

    La vie dû être belle et qu'en avons-nous fait,

    Dans l'erreur absolue d'innommables forfaits,

    Si ce n'est de ternir un à un ses reflets,

    En écartant l'amour d'un ultime rejet.

     

    Œuvre de l'ignorance ou celle de la peur,

    Nous serons-nous perdus dans l'oubli du bonheur,

    Insensibles ou sourds enfin aux vraies valeurs:

    Ces sentiments bafoués emmurés dans nos cœurs,

    Qu'il serait temps pourtant de libérer sur l'heure

    Pour que la vie soit belle et pleine de saveurs.

     

    L.


  • Commentaires

    2
    Jeudi 25 Mai à 10:47

    Très beau texte. Eh oui, elle est belle la vie. On ne s'en rend compte que lorsqu'on a failli la perdre...

      • Samedi 27 Mai à 08:13

        Merci à vous et bon week-end.

        L.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :